Sur l'ornement

Concepts préliminaires en vue d’une théorie des ornements

Sur l'ornement

  • Karl Philipp MORITZ
  • Préface, traduction et annotation de Clara PACQUET
  • Postface de Danièle COHN

L’ornement a souvent été trop rapidement considéré comme une manifestation périphérique et secondaire de la forme, dénuée d’indépendance. Pourtant, il permet d’interroger les œuvres d’art dans leur autonomie par rapport aux sujets de la représentation et dans leur développement historique. La conception de l’ornement traduit le regard qui a été porté sur les grotesques, sur le décor des objets utiles, et nourrit la réflexion plus générale sur le beau et la fonction de l’art. À ce titre, la question de l’ornement est essentielle pour l’anthropologie de l’art.

Ces Concepts préliminaires en vue d’une théorie des ornements restituent un épisode important de l’histoire des idées appliquées aux formes artistiques. Une préface de Clara Pacquet et une postface de Danièle Cohn, qui reviennent longuement sur le statut de l’ornement, permettent de situer le texte de Moritz dans l’histoire de l’esthétique allemande du XVIIIe siècle.

Ce texte est inédit en français.

L’auteur

Méconnu en France, Karl Philipp Moritz (1756-1793) est une figure centrale du classicisme allemand. Auteur prolifique, il fait partie de ce mouvement contemporain de Kant que l’on nomme la « Philosophie populaire » et participe ainsi au projet de la formation d’un peuple éclairé par l’établissement d’un « goût national ».

Descriptif

  • Paru le 14 novembre 2008
  • Format : 19 x 20 – Nombre de pages : 132
  • Prix : 15 euros
  • ISBN : 978-2-7288-0411-5
  • ISSN : 1761-2160
  • Collection : « Æsthetica »
  • Coédition Éditions rue d’Ulm (presses de l’ENS) / musée du quai Branly - Jacques Chirac
  • Diffusion - distribution : Les Belles Lettres